La vie culturelle à Cassis

Port De Cassis Couchant C Dit OT Cassis

CULTURE

Les premiers témoignages de l’occupation du site remontent à 500 ou 600 ans avant J-C. On a retrouvé sur les hauteurs du Baou Redon (près de la Couronne de Charlemagne) les restes des murs de pierres sèches élevés par les Ligures, peuplade qui vivait de pêche, de chasse et d’agriculture.
Des liens avec Massalia (Marseille), ville fondée par les Phocéens, laissent supposer qu’il aurait pu y avoir également une présence grecque à Cassis. 
A l’époque romaine, Cassis fait partie de l’itinéraire maritime de l’empereur Antonin.

Le port avançait alors jusqu’à la place Baragnon. Les anses de l’Arène et du Corton abritaient des sites industriels de fabrication de poteries et de tuiles. Du Vème au Xème siècle, les invasions barbares amènent la population à se réfugier sur l’oppidum. La vie s’organise dans la cité fortifiée qui deviendra en 1223 possession de la seigneurie des Baux-de-Provence. Au XVème siècle, après l’extinction de la famille des Baux, Cassis est rattachée au comté de Provence, puis le roi René transmet la cité à l’Évêque de Marseille. Cassis sera gérée par les évêques jusqu’en 1789.

 

MUSÉE MUNICIPAL MÉDITERRANÉEN D’ARTS ET TRADITIONS POPULAIRES

Ville Village Fleuris

A deux pas du port, au coeur de la ville, celui-ci est logé dans un ancien presbytère du début du XVII.

Le bâtiment est sévère, mais l'intérieur, tout de charme et d'équilibre, séduit dés l'entrée. Les expositions permanentes ou temporaires s'y succèdent. Noël y est fêté régulièrement de façon particulière.

Ses collections de peintures (la plus ancienne toile remonte à 1601), ses vestiges romains et ses amphores, proposent une diversité propre à séduire les visiteurs.

 

COORDONNÉES

Place Baragnon
Tél : 04 42 18 37 78
Email : musee@cassis.fr

Entrée libre. Visite commentée payante pour les groupes.
Du Mercredi au Samedi
De Juin à fin Septembre :
10h à 12h30 et 14h à 18h
D'Octobre à fin Mai :
10h à 12h30 et 14h à 17h30

LE FOUR BANAL

Situé rue Thérèse Rastit, au coeur du quartier historique des pêcheurs,
il date de la deuxième partie du XVIIème siècle. Avec ses dimensions remarquables et son excellent état de conservation, il constitue un témoignage d'activités aujourd'hui révolues.

Les fouilles entreprises en février et mars 2001 par des archéologues varois ont permis de dégager de nombreux objets en céramique qui confirment l'existence dans ce secteur d'un port actif entre le premier et le sixième siècle après Jésus-Christ.

four-banal

VISITE DU FOUR BANAL

Le Four Banal est ouvert au public de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis, les mercredis de 9h à 12h30 (sauf jours fériés). Entrée libre.
Renseignements au 04 42 01 39 94.
L'Office de Tourisme propose des visites commentées pendant les mois de juillet et août. Renseignements et inscriptions auprès de l'Office de Tourisme.

Bons Plans

Classiquez-vous à Cassis !

Laissez-vous envoûter par des virtuoses du chant et porter par le son d’instruments d’époque !

TARIF à partir de :
15.00 €
par personne

Réserver ici

Les peintres à Cassis

Le charme de Cassis et sa lumière ont attiré de nombreux peintres...
Des oeuvres représentant le port, le village, les Calanques, la nature environnante figurent dans les plus grands musées.

Les peintres de l’école provençale s’admirent au Musée

WWW.PEINDREACASSIS.COM

Les écrivains à Cassis

Frédéric Mistral

Quelle est l’origine du célèbre dicton “Qui a vu Paris, s’il n’a pas vu Cassis, n’a rien vu” ? Ce dicton est l’exclamation reprise et transformée par Frédéric Mistral dans son poème Calendal, de Parisiens en visite à Cassis devant une reproduction d’une fontaine de la capitale sur la place royale de Cassis. Ces deux fontaines ont été détruites sous la Révolution.
Un mythe célèbre et célébré : Calendal, héros de Frédéric Mistral. C’est Ludovic Legré qui, en 1861, fit connaître Cassis à Mistral. Lors d’une promenade, ils empruntèrent le sentier des bergers qui mène au mont Gibal. Son sommet entouré de rochers ruiniformes prend un aspect de forteresse naturelle.Mistral découvre un panorama  sublime de Toulon au Massif des Calanques, de la Gardiole à la Sainte-Baume, qui lui inspira son poème Calendal (Calendau). Ce geste héroïque conte les exploits accomplis par un modeste pêcheur d’anchois pour conquérir le cœur de sa noble dame, la belle Estérelle, mi princesse, mi- fée. Calendal est un hymne d’amour à la Provence, à ses paysages et à son peuple. LA STATUE DE CALENDAL en pierre de Cassis se trouve sur la promenade Aristide Briand.

Virginia woolf

Il n'y a pas véritablement d'itinéraire Virginia Woolf, rien de balisé en tout cas. On peut seulement imaginer les chemins parcourus et les lieux appréciés d'après sa correspondance. Virginia Woolf citait Cassis comme un "petit paradis".  Elle y  séjourna en 1925, en 1927, en 1928 et en 1929. " En définitive elle n'y aura passé que quelques semaines, mais elles furent si denses et si lumineuses qu'elles avaient un goût d'éternité".

Il existe un livre "Virginia Woolf à Cassis", avec des textes bilingues français / anglais et des photos qui propose "Une rêverie autour de ses séjours à Cassis " : vues du phare, du Cap canaille, les chemins bordés de murets de pierre sèche du vignoble qu'elle a pu emprunter, les maisons qu'elle a habitées.

Elle a séjourné plusieurs fois dans le village, avec sa sœur Vanessa et le groupe de Bloomsbury, notamment à côté de  la "Villa Les Mimosas" avenue du Revestel et sur le Domaine de Fontcreuse. Hélas, aucun de ces lieux, privés, ne se visitent de nos jours, à part le Château de Fontcreuse, dans sa partie vignoble (pas les maisons).

"Dans les pas de Virginia Woolf " permet de se plonger dans un état d'esprit, de rechercher le village qu'elle a pu connaître…

Le cinéma à Cassis

Le cinéma est toujours un facteur de rêve important, il n’y a qu’à consulter les chiffres de fréquentation des salles obscures pour comprendre que le 7ème art est un moyen d’évasion pour beaucoup d’entre nous. D’après le CNC en 2014, 5 653 salles de cinéma ont déclaré 7,58 millions de séances, 208,97 millions d’entrées et 1332,73 Md€ de recettes soit une augmentation de 6 % par rapport à 2013.Découvrir des paysages, une ville au travers d’une histoire qui nous émeut, nous fait rire, nous bouleverse marque nos esprits. Cela éveille notre curiosité, nous incite à découvrir ces lieux qui ont frappé notre imaginaire.
En 2014, pour la deuxième fois depuis plus de 20 ans, les films français franchissent le seuil des 100 millions d’entrées à l’international, (114,5 millions d’entrées).
Nombre d’entre eux sont tournés dans notre belle région Provence Alpes Côte d’Azur.
300 000 visiteurs déclarent être venus dans notre région après avoir vu un film tourné dans celle-ci. (Source : CRT PACA).
Le département des Bouches du Rhône depuis la création du cinéma à la Ciotat est un des départements les plus filmés par les cinéastes, amoureux de la Provence.


Cassis, ce petit village de pêcheurs niché entre Calanques et Cap Canaille a séduit et continue de séduire réalisateurs, acteurs et scénaristes de toutes nationalités.
La diversité des paysages, son patrimoine naturel et architectural, sa notoriété internationale attirent chaque année plusieurs tournages.
Nombreux sont les films tournés à Cassis, entre 1920 et 2015. On en compte 50, quelques-uns en totalité, les autres pour quelques séquences.
Les cinéastes ont été attirés par les lumières et par le décor de notre tranquille petit port de pêche.
Du légendaire Naïs à Fantômas en passant par Bienvenue Chez les Chti ou Sur un arbre perché, la jovialité méridionale se mêle aux dialogues cocasses, le pastis, les cigales, la pétanque, la pêche et le soleil. L’accent, la gestuelle typique de l’exotisme provençal, les ruelles, la mer turquoise, les collines, tout est réuni pour réaliser un film unique.

Bons Plans

Suivez le guide et contemplez !

Tout le monde en parle mais qu'en est-il des dessous de Cassis ?

TARIF à partir de :
6.00 €
par personne

Réserver ici

Zoom sur... la grotte cosquer

 

Située au large de Cassis, et découverte en 1991 par Henri Cosquer, ancien plongeur professionnel Cassidain, la Grotte Cosquer est une merveille sous-marine, ornée de peintures rupestres datées de 27 000 ans à 19 000 avant J.C. Elle présente des gravures et des peintures de mains, chevaux…

Pour des raisons de sécurité, la grotte est fermée au public. 

grotte

pierredecassis

La Pierre de cassis

 

Les Calanques ont donné à profusion la magnifique “pierre de Cassis”, qui a fait la renommée de ce petit port de pêche dans le monde pour la construction des grands ports méditerranéens (Alexandrie, Alger, Le Pirée, Marseille, Port- Said...).

Aujourd’hui, nous l’utilisons pour réaliser éviers de cuisines, piscines, objets décoratifs...